Ma semaine en Islande

Cela fait maintenant un mois et demi que je suis rentré de mon voyage en Islande. Je pense que le moment est venu de vous parler mon expérience islandaise ;)

Au départ, l’Islande était surtout l’un des rêves de ma petite-amie. Vu que je suis toujours curieux de découvrir des paysages différents, nous partons donc en couple :)

Bien que la « terre de glace et de feu » soit à la mode depuis quelques temps, l’Islande n’est pas forcément la destination à laquelle on pense tout de suite pour les vacances. D’abord parce qu’on a l’image d’un pays où il fait froid et où le soleil se fait rare… Et puis parce que la récente éruption du volcan Eyjafjallajökull, en 2010, nous a rappelé que l’île était toujours d’une nature hostile pour ses habitants.

Cependant, je vous garantie que c’est une destination incroyable, à faire au moins une fois dans sa vie !

Ci-dessous la carte de notre parcours :

Jour 1 : Départ de Roissy et arrivée en Islande !

Nous avons réservé notre billet d’avion en janvier pour un départ en avril avec la compagnie Wow air. C’est l’une des seules compagnies à ralier Reykjavik sans escale, avec Iceland air.

Nous partons en pleine semaine, un jeudi, afin d’avoir des prix plus intéressants et pour éviter la foule. Après 3h de vol, nous apercevons les côtes islandaises et atterrissons à l’aéroport international de Reykjavik, à Keflavik.

Le flybus nous amène en 40 minutes au terminal de bus BSI, pas très loin du centre-ville de Reykjavik. Il nous reste alors 15 minutes de marche environ pour atteindre notre appartement loué sur airbnb :)

L’appartement est situé rue Njálsgata, juste à côté de Laugavegur, en sous-sol mais très lumineux. C’est un bon rapport qualité-prix et je le recommande.

Jour 2 : Baleines, hot-dogs et spa…

Le lendemain matin, nous partons en mer avec la compagnie Elding pour observer les baleines ! Le petit plus, c’est qu’ils proposent un journal quotidien sur leur site web, le «whale diary», pour décrire ce qu’ils voient en mer chaque jour. Cela nous rassure un peu sur nos chances de voir des baleines ;)bateau-elding-baleine-islande

Dès le départ, les dauphins sont à la fête. Un peu plus loin, des macareux moines volent autour du bateau. Puis enfin, la baleine tant attendue pointe le bout de sa bosse. On a beau dire, c’est quand même super impressionnant de voir une baleine d’aussi près, même si c’est très rapide !

Et voila la baleine!! ^^ cc @eldingwhalewatching

Une vidéo publiée par Un beau voyage (@unbeauvoyage) le

En rentrant sur le port, nous passons chez Bæjarins Beztu Pylsur, connu comme l’un des meilleurs hot-dogs dans le monde et célèbre depuis le passage de Bill Clinton à son stand ^^

L’après-midi, nous prenons du bon temps dans le spa du Blue-Lagoon. Attention la pré-réservation sur internet est obligatoire, sinon vous risquez d’attendre ou de ne pas pouvoir entrer en cas de forte affluence…

blue-lagoon

Jour 3 : Expédition dans le Golden Circle

Le samedi, nous partons en excursion minibus avec Extreme Iceland dans le Golden Circle (en jaune sur la carte). Le cercle d’or désigne les trois sites touristiques les plus visités en Islande, à savoir le parc national de Þingvellir, la chute de Gullfoss et Geysir.

Au début de la journée, nous n’avons pas de chance car il y a du brouillard sur la route, et il est donc quasiment impossible d’observer les paysages et les volcans au loin, décrits par notre guide. Heureusement la 1ère étape dans la centrale géothermique de Hellisheidi laisse le temps aux nuages de se dissiper.

Viennent ensuite les 1ères « vraies » étapes du parcours que nous attendons, avec la cascade de Faxi et le cratère de Kerið :

cratere-kerio-islande

Puis nous prenons la direction de Geysir avec notre groupe pour admirer les fameux geysers. Entre temps, le soleil a fait son apparition ce qui est l’idéal pour prendre des belles photos.

Sur le site, c’est surtout le geyser de Strokkur qui est l’attraction des touristes. Il projette son eau bouillante à plusieurs mètres de haut, environ toutes les 5 à 10 minutes. Il faut donc s’armer de patience pour le voir et passer en mode rafale sur son réflex pour être prêt au bon moment :

geyser-strokkur-islande

Tout autour, les couleurs des sources d’eau chaude sont d’une nuance de bleu incroyable, jugez-en par vous même :

geysir-source-eau-chaude-bleue-islande

Ensuite nous continuons notre route vers certainement, l’une des plus belles cascades d’Islande et qui pour moi, n’a rien à envier aux chutes du Niagara. Surtout car tout est resté nature autour, contrairement aux chutes américaines et canadiennes.

gullfoss-arc-en-ciel

Avec en prime, un joli arc-en-ciel à notre arrivée !

L’excursion se poursuit par un arrêt improbable dans une ferme islandaise, proposant des glaces artisanales maison. Les glaces, au même titre que les autres produits laitiers comme le yaourt, sont très appréciés des islandais. Imaginez un peu manger votre glace à côté de vaches en train de ruminer leur foin ^^

Enfin, nous finissons par le parc national de Þingvellir avant de rentrer sur Reykjavik. Intéressant d’un point de vue historique car j’apprends des faits importants dans la constitution de l’Etat islandais et de sa démocratie (c’est le lieu du 1er parlement en Islande). C’est aussi le lieu où l’Islande a choisi d’adopter la religion catholique.

Voici une petite vidéo de drone vue du ciel, qui résume bien ce que nous avons vu de plus spectaculaire durant cette journée. Notez qu’il est tout à fait possible de faire le tour par soi-même, avec une voiture de location et un bon GPS.

Jour 4 : Balade dominicale dans Reykjavik

Le dimanche est dédié au repos pour nous. Après un bon brunch islandais, nous choisissons de poursuivre notre visite de la ville, entamée dès notre arrivée. La capitale de l’Islande est finalement petite et il est possible de la visiter à pieds. Le principal attrait de la ville réside dans ses maisons colorées et décorées, ainsi que dans son port historique.

brunch-islandais

maisons-islande-colorees-reykjavik

:D La boulangerie en face de notre airbnb :

boulangerie-decoree-reykajvik

maison-decoree-laugavegur

Jour 5 : En route vers le sud !

Le lundi matin, c’est le grand départ de notre petit roadtrip. Nous avons loué un 4×4 suzuki jimny rouge via le site comparecarrentals.is pour moins de 200€ les 3 jours.

suzuki-jimny-rouge

Nous prenons la direction du Sud de l’île en empruntant la route 1, la principale route qui fait le tour de l’Islande.

roadtrip-islande

Sur la route, les premiers paysages magnifiques font leur apparition. Nous avons un temps dégagé avec un beau ciel bleu :

roadtrip-islande-virage

Les premiers volcans pointent le bout de leur nez. Ci-dessous, en arrière-plan, on voit le volcan enneigé Hekla, l’un des volcans les plus actifs d’Islande :

volcan-hekla-islande

Par moment, il est possible de s’arrêter sur le bord de la route pour se rapprocher des chevaux typiques islandais :

chevaux-islandais

Après 1 bonne heure et demi de route, nous atteignons notre 1er stop de la journée à la cascade de Seljalandsfoss.

cascade-seljalandsfoss

L’Islande est vraiment le pays des cascades. Chacune d’entre-elles possède un petit truc qui la différencie des autres. Par exemple, à Seljalandsfoss, il est possible de marcher derrière la chute d’eau pour mieux se rendre compte de la force de l’eau.

A gauche de Seljalandsfoss, un chemin mène à une 2e cascade (Gljúfrabúi), qui vaut vraiment le coup d’oeil. On y accède par une petite grotte et cela donne l’une de mes photos préférées du voyage :

cascade-gljufrabui-islande

Remis de nos émotions, nous reprenons la route et continuons vers l’Est pour atteindre notre prochaine étape, Seljavellir, une piscine d’eau chaude naturelle. A ma grande surprise, elle se situe juste à côté de l’Eyjafjallajökull, le volcan entré en éruption en 2010, bloquant au passage tout le trafic aérien en Europe :

eyjafjallajokull

La piscine est cachée dans la montagne, il faut emprunter un petit chemin où le 4×4 n’est pas de trop et marcher 15 min pour la découvrir. Heureusement, la petite baignade nous récompense de nos efforts :

seljavellir

A noter qu’il ne faut pas être trop regardant sur la propreté des vestiaires, le lieu étant naturel et sauvage, ce n’est pas très bien entretenu.

Notre route se poursuit en direction de Skógafoss, une autre cascade elle aussi magnifique, connue pour abriter régulièrement un arc-en-ciel lors des belles journées ensoleillées.

cascade-skogafoss

En vidéo cela donne ça :

Nous prenons ensuite la direction de la célèbre plage de Reynisfjara. C’est la 1ère fois de ma vie que je vois une plage avec du sable noir et je trouve que cela donne un joli contraste avec le bleu de l’océan.

reynisfjara-plage-islande

Sur la plage, des blocs de laves se sont accumulés au fil des éruptions et forment une falaise où les touristes aiment se prendre en photo. Tout au bout de Reynisfjara, on peut aller admirer les rochers les Reynisdranger, les rochers de Vik.

reynisfjara-islande

au-bout-de-la-plage-reynisfjara-islande

Après cette journée bien remplie, nous reprenons une dernière fois la route, en passant par le petit village de Vík í Mýrdal, pour nous diriger vers la guesthouse d’Hunkubakkar, près de la ville de Kirkjubæjarklaustur. Une charmante petite cabane en bois, perdue dans la nature, nous y attend pour la nuit :

cabane-hunkubakkar-guesthouse

Jour 6 : Un roadtrip glacial

Le lendemain matin, après le petit déjeuner, notre hôte nous conseille d’aller jeter un oeil au canyon Fjaðrárgljúfur. Nous ne l’avions pas repéré sur notre parcours, mais il se situe à 5 min en voiture de la guesthouse et cela aurait été dommage de rater ça !

canyon-fjaorargljufur

Ce 6e jour, nous avons réservé une expédition sur un glacier, toujours avec Extreme Iceland. En reprenant la route, nous sommes excités à l’idée de marcher sur la glace. Nous avons rendez-vous à 13h sur le parking d’une station service, non loin du Svínafellsjökull. Avec notre groupe du jour, nous partons avec le « yellow bus » et ça c’est trop la classe ;)

yellow-bus-reykjavik-excursion

Après avoir enfilé les baudriers, revêtu les casques et chaussé les crampons, nous voila partis sur le glacier ! C’est une sensation particulière de marcher sur de la glace. On a de l’appréhension au début, on pense qu’on va glisser mais les crampons nous fixent bien au sol.

Les guides sont la pour nous aider si besoin et nous raconte des anecdotes et des histoires sur le glacier Svínafellsjökull, situé dans le parc national de Skaftafell.

svinafellsjokull-glacier-islande

svinafellsjokull-glacier-islande-crevasse

Une bien belle crevasse !

Sains et saufs, nous pouvons reprendre la route en direction de la dernière étape de notre roadtrip à  Jökulsárlón. Ce lagon est célèbre en Islande pour ses blocs de glaces et icebergs d’une couleur bleue intense.

balade-jokulsarlon

Avec un peu de chance, on peut même y voir des phoques remonter le lagon depuis la mer pour chasser les poissons (véridique, on a testé!) ;)

Le soir, nous mangeons typique islandais et dormons à l’Hali Country Hotel.

Jour 7 : Dernières découvertes sur la route du retour

C’est déjà l’heure de prendre la route du retour. Mais nous en profitons pour faire quelques arrêts photo sur la route. Nous faisons notamment une halte à Hjörleifshöfði, une ancienne ile rattrapée par les volcans.

ile-grotte-hjorleifshofoi

hjorleifshofoi

Jour 8 : Vol retour vers Paris

Nous prenons le vol retour vers Paris de Wow air à 6h du matin, ouille ça pique ! Heureusement la veille, nous avons dormi au Bed and Breakfast Keflavik Airport, situé à 5 min de l’aéroport avec la navette de l’hôtel.

 

Quel budget pour ce voyage en Islande ?

Voici une estimation de notre budget pour 1 semaine en Islande et pour 2 personnes :

Avion 590€
Airbnb + Guesthouses 620€
Bus + Location voiture + Essence 300€
Activités 650€
Restauration 320€
Total 2480€

Après avoir hésité à partir en voyage organisé pour 1200€ tout compris (hors repas), nous avons préféré tout faire par nous même pour être libres de nos mouvements. Nous n’avons pas regretté notre choix, même si cela nous a demandé un peu de préparation.

Nous avons payé notre billet d’avion, aller-retour, un peu moins de 300€ chacun, mais c’était en période scolaire. Hors périodes de pointe et en s’y prenant bien à l’avance, il est possible de trouver des billets aller-retour chez Wow pour environ 150 euros (sans les bagages).

Concernant le logement, nous avons mixé entre airbnb et les guest house. Au final, on s’en sort pour moins de 100 euros la nuit. Pour les repas, ce n’est pas très varié. En gros, il faut aimer le poisson (notamment l' »artic char« , une sorte de saumon) et l’agneau. Sinon c’est très anglais-américain comme nourriture, avec des burgers et des fish & chips (compter une vingtaine d’euros pour un fish & ships à Reykjavik).

La vie est tout de même chère en Islande, mais il est possible de s’en sortir pour un budget honnête avec un peu de préparation.

Ce que j’ai pensé de ma semaine en Islande

Nous avons bien fait de partir hors saison, en avril, car nous n’avons pas eu le rush des touristes en été. Contrairement à ce qu’on peut penser, nous n’avons pas eu trop froid, à part le dernier jour où un vent glacial s’est levé. Nous n’avons eu qu’une seule journée de pluie et avons pu profiter de belles éclaircies pendant notre semaine, même si le ciel est resté souvent parsemé de nuages.

Si c’était à refaire, nous aurions passé un peu moins de temps à Reykjavik, qui nous a un peu déçu (il est possible de visiter la ville assez petite en 1 journée), et serions parti en roadtrip plus tôt.

D’ailleurs, louer une voiture est clairement la meilleure des idées pour visiter l’Islande. Je pense qu’il est largement possible de faire le tour complet de l’île en 10 jours, tout en profitant des différents lieux à visiter.

En Islande, les paysages sont tellement différents de ce qu’on a l’habitude de voir… C’est clairement un pays photogénique ! A la période où nous sommes partis, la verdure se fait très rare, et on a parfois l’impression d’être sur Mars, notamment lorsqu’on traverse les champs de lave.

islande-champ-lave

Au début, c’en est assez déroutant, et ensuite on en devient accro. C’est un pays fait de contraste, où la glace et le froid font face aux volcans et aux sources d’eau chaude. Lorsqu’on arrive près des volcans et des glaciers de Skaftafell, on voit bien ce contraste entre les couleurs sombres des rochers de lave et la lumière de la neige :

roadtrip-volcans-enneiges-islande

Ce qui m’a particulièrement marqué aussi, c’est la sensation de liberté et les grands espaces. Par moment, pendant le road trip, j’avais l’impression de rouler dans le désert aux Etats-Unis. On pouvait rouler un quart d’heure sans rencontrer de maison ou de voiture.

roadtrip-islande-route-deserte

Ci-dessus, une photo en plein milieu de la route 1, la route principale de l’île, où l’on peut s’arrêter sans problème et sans déranger personne… Peut-être parce que nous sommes partis hors saison, en avril.

En Islande, on se sent parfois seul au monde, ou sur une autre planète, c’est un peu spécial et cela ne plait pas forcément mais de mon côté, j’ai trouvé cela fascinant et je renouvellerai volontiers l’expérience !

Falleg ferð !